xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Nimue Création Pas à Pas

Il y a quelques mois de cela, plus d’un an, j’ai compris que Nimue, bien qu’ayant un nom arthurien, n’avait pas encore créer de sujets de broderie issus de la Légende Arturienne. What ?
Cela semblait tout de même incroyable qu’après plus de 17 ans à s’appeler Nimue (La Dame du Lac), rien, aucun personnage, ne transmettait cette culture qui est le terreau de mon inspiration.
 
Une opportunité allait me permettre de me lancer dans la réalisation de ce panthéon arthurien : une invitation à Moscou, comme invitée d’honneur d’un salon art du fil & artisanat, Formula Rukodiela en février 2020.
 
Les premiers sujets de point de croix furent Guenièvre, puis Arthur, le Couple Royal.
Maintenant c’est au tour des êtres de l’Autre Monde, les Enchanteur et Enchanteresse : Merlin et Viviane.

Devenir Créatrice de Broderie 3

Nimue broderie genese

Partie 3 : Premiers jours de Nimuë Fée Main

Il n’est désormais plus possible de faire machine arrière… suite de Devenir Créatrice de Broderie.
 
La semaine de création officielle de mon entreprise, mon banquier tombe malade et disparaît dans les nimbes. Mon entreprise est créée et plus de banquier, donc plus de prêt pour démarrer. Ça paraît dingue dit comme ça mais c’est exactement ce qui s’est passé. Personne ne pouvait répondre à sa place, c’était le directeur d’agence et personne d’autre n’était au courant. Deux mois de tergiversations pour arriver à ça ???
 
L’on m’avait parlé d’une femme super dans une autre banque. Je l’appelle. Elle me reçoit rapidement. En une heure le prêt était acté. Deux mois à passer dans des commissions à n’en plus finir dans une banque avec des conditions insensées et une heure dans une autre sans conditions. Comment dire… Je l’ai échappée belle.
 
Cette femme là, dans cette banque, à cette époque-là c’était un petit bijoux. Merci Merci Merci.

Vint l'heure de vérité.

 
Il y a vingt ans on créait des produits, on les lançait sur le marché et on attendait de voir ce qui se passait. Aujourd’hui c’est très différent. On teste les produits avant de créer sa structure.
C’est plus sage et nettement moins risqué.
 
Vint l’heure de vérité.
Avec mes trois petits sujets : L’Archer, Le Roi des Lutins et La Guerre des Boutons.
Mi-mai, un jeudi, je poste six cent catalogues à destination de boutiques (des adresses que j’avais récupérées dans une revue de point de croix).
Le samedi, une première commande arrive, puis 5, puis 10, etc.
La première commande vient de… Philomène.
La cinquième vient du Bonheur des Dames, Sylvie Vessière, qui m’a toujours soutenue également depuis le début et encore aujourd’hui.
 
Ensuite il faut bosser bosser bosser, créer, créer, créer.
Maintenant que j’accompagne des femmes qui créent leurs entreprises je suis obligée d’analyser ce qui m’a amenée là.
D’une certaine manière j’ai vécu mon conte de fée.
 
Alors, comment sait-on qu’on tient la bonne idée ?
Est-ce que ça se passe de cette manière pour tout le monde ? non.
  • Ce qui est commun c’est la frustration. Quelque chose qui manque.
  • Un cycle de vie qui se termine et en appelle un autre.
 
Dans mon cas je plongeais dans la broderie passionnément mais ne trouvais pas les sujets qui me convenaient. C’était ma frustration.
Même si j’avais autour de moi au quotidien les images des artistes qui me faisaient envie, il me fallait le déclic. Je dirais même un déclic féminin. Je côtoyais JB Monge et Erlé Ferronnière, j’adorais leur monde, mais il m’a fallu être en présence d’œuvres féminines pour comprendre quelle pourrait être ma contribution.
 

D'une certaine manière j'ai vécu mon conte de fée.

 
Certaines inspirations sont déterminantes.
Le Nom : Nimuë avec le slogan Fée Main. Un seul nom dans ma tête, une évidence.
Le Logo : c’est à une femme illustratrice et peintre de renom à qui j’ai demandé un logo et une maquette pour la couverture des produits. Sandrine Gestin. Ce choix a eu un impact extraordinaire. Sandrine (Clef, Reine des Fées, Victoria…) m’a donné le choix entre trois dessins pour le logo et j’ai choisi le bon je crois(x) car il m’a vraiment porté chance en bien des occasions.
Si vous avez l’ambition de créer votre activité quelle qu’elle soit, artisanale, artistique ou non, mais que vous êtes perdue au milieu des possibles, qu’aucune idée de surgit plus qu’une autre, jetez un oeil dans votre enfance et voyez ce qui vous apportait de la joie.
 
Je n’ai pas fait des études de broderie, ni même de création textile. Alors qu’est-ce qui a bien pu me mener là ?
 
Je regarde en arrière et voici ce que je vois de mon enfance :
  • Je ne jouais pas à la poupée mais je leur créais des vêtements.
  • je dessinais des personnages en costume
  • je faisais du canevas
  • je peignais des portraits de femmes
  • j’avais une passion pour les crayons de couleur et j’essayais de créer des harmonies de couleurs

Et qu’est-ce que l’on voit ici ? Je brode avec des couleurs et des matières textiles pour représenter des portraits de femmes en costume…

Et puis les études d’Arts pLastiques m’ont appris à analyser les images, les livres ont étoffé mon imaginaire, mon métier d’ingénierie culturelle m’a amenée là où je devais grandir professionnellement, à découvrir mes capacités d’organisation, à rencontrer les bonnes personnes et bons partenaires avant la révélation.
 
Attention, je vous confesse également que j’ai énormément travaillé quasiment jour et nuit. Je n’ai pas eu beaucoup de vie sociale pendant quelques années !
Une bonne idée ne suffit pas. Il faut s’engager corps et âme car la route est longue et ardue. J’ai stressé pendant dix ans à chaque fois que je choisissais une couleur par peur de me tromper.
Je voulais tellement bien faire.
Je voulais atteindre l’excellence et cela ne vient pas vite car à chaque fois que l’on gravit un palier on en voit un autre.
C’est un long chemin où l’on se bat avec soi-même.
Notez que je n’aborde même pas le sujet de vendre ! Vendre ses création ou quoi que ce soit d’ailleurs, c’est pour la majorité d’entre-nous se faire violence.

Une bonne idée ne suffit pas.

Où ai-je trouvé mon courage, le courage de me lancer ?
Pendant toute cette Aventure je me suis assimilée à un Chevalier Errant.
Vous allez me dire pourquoi pas une fée ?
  • Après dix années à baigner dans le mythe arthurien et à suivre dans sa littérature les épopées des Chevaliers, j’en ai vu toutes les similitudes. Un travailleur indépendant, et donc une créatrice de broderie, part à l’Aventure de ce qu’elle perçoit comme un possible.
  • J’ai accepté l’Aventure de cette vie d’artiste/artisan, gratifiante en terme de reconnaissance mais pas toujours matériellement.
  • Je me suis donné le droit à l’échec mais pas avant d’avoir tout tenté.
  • J’ai accepté l’idée que je ne savais pas et qu’il faudrait apprendre, apprendre toujours, apprendre encore pour pouvoir grandir.
  • Je me suis donné pour objectif de faire entrer le Merveilleux dans ma vie,
  • que la broderie serait un beau prétexte pour transmettre, pour embellir d’autres vies,
  • et pour moi, me bâtir une existence intéressante et surprenante.
 
Aujourd’hui il m’arrive de faire des interventions autour de cette thématique de l’Entrepreneur/Chevalier auprès de groupes d’entrepreneurs ou d’élèves manageurs de Business School. N’est-ce pas surprenant ?
 
Je n’ai pas tout réussi loin de là mais j’ai fait de mon mieux avec mon héritage familial et ce que j’avais entre les mains. 
En m’appuyant sur des figures mythiques j’ai transféré ma peur et c’est devenu une sorte de jeu mais dans la vraie vie.
J’espère que ce témoignage vous aidera si vous vous interrogez sur un futur possible comme indépendante.
 
Ce qu’il faut retenir il me semble, c’est que l’univers fait converger vers nous toutes sortes d’ingrédients depuis l’enfance qui semblent disparates mais qui un jour se révèlent comme les briques évidentes de notre palais personnel.
 
Il faut accueillir alors qui nous sommes et ne pas en avoir peur.
 
 

C’était Devenir Créatrice de Broderie

Si d’autres thèmes vous intéressent merci de laisser vos suggestions dans les commentaires ci-dessous

N’oubliez pas de vous inscrire dans l’encart à droite pour suivre tous les épisodes

N’hésitez-pas à laisser vos commentaires ci-dessous !

Annaïck Chauvel

Annaïck Chauvel

Bienvenue dans l’histoire des Créations de Nimue. Ici je partage avec vous le Comment et le Pourquoi de ces créations.

Table des matières

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Cadeau
Bonne Année

Nimue01

Entrez ce code dans votre panier et bénéficiez d'une remise de 5 % + 1 cadeau surprise